Posts by: "marie"

Petite liste de trucs à mettre dans son sac quand on part en tournoi :

Pour Jouer (si beau / si pluie)
crampons
chaussettes (nombre de paires = nombre de matchs)
uniforme de l’équipe (3 pièces en général)
shorts (*2 ou 3 si pluie)
tee-shirt blanc (*2 ou 3 si pluie)
tee-shirt noir (*2 ou 3 si pluie)
débardeur pour entre les matchs (*2)
cuissard
brassière (*3)
sweatshirts
bas de jogging
teeshirt manches longues
bandeau
casquette
lunettes de soleil
crème solaire
tongs
gourde
bouffe
petit sac imperméable pour le terrain
k-way
bonnet de jeu
gants
thermiques haut et bas
sac pour crampons dégueu
chaise pliable
pharma perso (doliprane, tape…)

Soir
culottes propres
chaussettes
tenue de ville normale
chaussures
déguisement
bonnet
doudoune

Douche/Toilette
serviettes de bains (*2, pour les cheveux)
gel douche
shampooing
après-shampooing
peigne
déo
brosse à dents
dentifrice
elastiques cheveux
sac à linge sale
coupe-ongles

Repas – en général éco-tournoi
assiette
couverts
gobelet (50cl c’est mieux)

faire un gateau pour son équipe si on est sympa

Nuit
Sac de couchage
Sac de voyage (ex: North Face 🙂 )
lampe frontale
boules quiès
bouquin

Camping
tente
matelas gonflable
oreiller
papier toilette
anti-moustique

Extras (mais importants quand même)
cash
papiers (carte d’identité, permis de conduire, abonnement transports en commun)

téléphone et chargeur
appareil-photo et chargeur

foam roller
disque

ladycup / tampons / serviettes
capotes

maillot de bains

 

 

et d’autres conseils d’Américains :

ultimatefrisbeehq.com/what-to-bring-frisbee-tournament-checklist/

skydmagazine.com/2012/04/what-to-pack-for-an-ultimate-tournament/

https://notameerkat.wordpress.com/2012/05/…/tournament-preparation-what-to-bring/

https://highreleasehandler.wordpress.com/2011/…/whats-in-your-ultimate-firsbee-bag/

2017, avec seulement 11 équipes en compétition, sera un Talampaya particulier  mais FlyHigh 1 y va comme chaque année pour entamer sérieusement la saison co-ed, pour mettre en pratique les choses apprises à l’entrainement et pour renforcer son esprit d’équipe. Cette année, c’est Micka qui tient les rênes de FlyHigh 1, solidement épaulé par Annie.

 

 

On est dans une pool de 6 avec Lez’Herault Ultimate de Montpellier (victoire 15-3), les Wizards (victoire 11-8), Mucche  Bergamo (défaite 10-5) et Budwig (victoire 15-4). On monte en pool haute, avec les Wiz et Mucche, rejoints par les Headless (victoire 15-3), les Wombats (victoire) et Team Südsee (victoire). On sort des pools classés 2ème derrière les Wiz, suite aux calculs du goal-average.

Etienne à la D

Typique : les Italiens ont du mal à faire confiance à leurs filles…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tequila-race du dimanche soir est toujours un moment sympa de Talampaya, mais on n’y a pas « brillé » autant que FlyHigh 2 – plus d’infos à suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La soirée se poursuit calmement, Antoine fête ses 37 ans autour d’un bel apéro de club. Au souper, les ragots, les complaintes et les conneries coulent de source. Sarah sera la dernière représentante FHL1 à la fête qui battra son plein jusqu’à 3h.

 

 

Happy Birthday, Champion et Merci pour l’apéro

 

 

Lundi matin, on joue la demi-finale contre les italiens de Bergamo, contre qui on a perdu le samedi soir. La 1ère confrontation peut se résumer à « bim d’un Italien sur un autre Italien ». Coach Micka s’est dit « très déçu, non pas de la défaite, mais de la manière dont on a perdu » : tête basse en s’engueulant… Ca doit changer.

La revanche du lundi matin devra se résumer à « en défense, no long sur les gars et poach sur les filles et en offense, utiliser nos filles à fond et aux gars de dégager leur poachs ».

On y arrive super bien, on mène 6-3, les Italiens se reprennent mais on réussit à remporter la mi-temps à 7-6, puis le match 11-7.

Micka annonce « je suis super content ». Il a de quoi : toute l’équipe a su l’écouter puis mettre en place sa stratégie pour aller gagner un match perdu l’avant-veille. Chacun a fait son job, on est discipliné, on a envie de se donner, l’ambiance est au top dans l’équipe. Un vrai plaisir.

 

Reste la finale, à 14h, contre les Wiz qui ont battu Sudsee.

Rdv 1h avant le match pour « se cleatser », pour faire ses trucs etc… pour attaquer l’échauffement collectif à 13h15.

Comme prévu, les Wiz ont une magnifique équipe, on commence à s’échanger point sur point jusqu’à la mi-temps à 7-6, puis ils s’envolent 9-7 pour clôre le match 14-9.

On a manqué de lucidité, chacun a fait sa petite erreur perso, ils étaient forts… Bref, on a perdu la finale, pas d’excuses, pas de regrets non plus, c’était un week-end magnifique frisbeement et humainement parlant.

Stefano

 

D pour Pascal

 

Stevie

 

Séb

 

 

Mathieu

 

Erika

 

 

 

Micka prend ses marques au coaching, les recrues montées de l’équipe 2 les prennent sur le terrain, cette première sortie présage du bon pour la suite… et pour FlyHigh 2030 😉

Coach Micka reçoit le prix Runner-Up pour FHL1

 

Les magnifiques photos que nous avons mises ici sont celles de Focus Ultimate http://www.focusultimate.com/ , prises par Ivan Hernandez. Merci à eux!!!

 

 

5 entraînements, 2 à Genève, 2 à Lausanne, 1 à Nyon

2 coachs américains de qualité internationale

39 joueuses motivées

 

Ça fait 1 grande équipe féminine romande, WEST

 

WEST a été séparée en 2 rosters pour son premier tournoi de tous les temps : les championnats suisses 2017

Les 2 mots-clés du tournoi sont POSITIVITE et APPRENTISSAGE.

 

Les 2 1er matchs du 1er tournoi de cette équipe s’annoncent ardus : West 1 contre Crazy Dogs, dont on sait de source sûre qu’elles veulent aller à Cincinnati l’année prochaine jouer les championnats du monde des clubs et West 2 contre FABulous. pas moins que les championnes d’Europe en titre (avec Flo dedans).

 

Crazy Dogs attaquent fort contre West 1, comme prévu, et côté romand les connexions manquent encore, les automatismes aussi. Ca s’explique facilement, vu notre « jeunesse » (d’équipe bien sûr). Ca nous prend 1 mi-temps pour nous trouver, nous comprendre, nous ajuster. La 2ème mi-temps en sera le témoin. 8-2 pour Stanz à la mi-temps puis on s’incline 15-8 mais on est ravies.

 

Au tour de West 2 d’entrer dans la compèt, en s’arrachant contre FAB. Les 1ers points vont des 2 côtés, c’est hyper beau. Longue de Emily sur Cléo qui jubile, les 2 bras en l’air après avoir scoré. La fin du match est sévère, FAB c’est 20 joueuses de niveau international, qui se connaissent parfaitement. Pas de regret pour la 2 qui commence le tournoi sur les chapeaux de roue. Défaite 15-3

 

2ème match :

West 1 contre ZUF, on voit dans cette équipe zurichoise des têtes bien connues des équipes nationales, qu’on sait que l’on va devoir défendre ardemment. On prend un peu de retard en cours de 1ère mi-temps, 7-5, on recolle 7-7 puis 8-7 pour elles à la mi-temps. C’est un match hyper plaisant, les points s’échangent, il y a de belles choses. Des 2 côtés ça court full-speed tant en défense qu’en attaque. Elles s’envolent tout le même 12-8, qu’on réussit à remonter 12-10 avant de nous incliner 15-11.

 

Pour West 2 contre DC Panthers, les organisatrices du week-end, les cuts sont propres, l’explosivité est là mais la précision des catchs et/ou des lancers est encore à travailler. Le roster de la 2 est tout petit, 10 filles et Emily-coach en renfort, pour soutenir les handleuses. Donc physiquement ça tire un peu, surtout lors de 2 points-marathons lors desquels les équipes ne lâchent rien, la end-zone semble souvent si proche. Défaite 15-2.

 

Samedi soir, repos bien mérité, puis bière-douche, gros resto d’équipe et nuit aux bunkers.

 

Dimanche matin, sur la rosée de l’Allmend, West 2 rencontre Freespeed. Les Ladies ont une joueuse allemande dont les longues sont très difficiles à bloquer (West 1 en fera les frais plus tard dans la journée). Défaite 15-3

West 1 entame la journée contre MICZ, qui ont aussi subi 2 défaites hier, contre ZUF et Crazy Dogs. On commence le match super fort. La consigne des coachs était de nous lâcher, de lancer ses longues à 50% de chances de réussite, de ne plus être timides ou sages. Et ça paye ! 4-0. MICZ sort aussi ses longues et ses up-the-line mais on réussit à clore le match 5-15, trop contentes.

 

Au sortir des pools, West 2 est 4ème de sa pool et West 1 3ème. On doit jouer des matchs de croisement pour déterminer le classement final des 8 équipes.

 

West 2 et West 1 jouent en même temps leur dernier match. On commence par un énorme cri d’équipe à la sauce Em (Elliott est plus du genre « blagounettes discrètes ») puis un échauffement commun mené par Erika et Valentine.

West 1 échange quasiment point pour point avec Freespeed jusqu’à 9-9. C’est vraiment un match intense où la moindre erreur défensive se paye cher. Comme West 2, West 1 subit les longues de leur handleuse (qui jouera avec nous à Windmill, la bonne nouvelle ^^, préparons-nous déjà à partir en longue à Amsterdam !!) et les catchs de leur jeune tourelle. De notre côté, beau flow, belle patience, on s’éclate. On perd quand même 14-11.

Côté West 2, ce sont les 1ères passes qui ont du mal à être complétées pour lancer le flow. MICZ est cette année une équipe hétérogène mais qui dispose d’atouts certains, indéniables. Défaite 15-2.

 

Le contrat du week-end est rempli pour les 2 équipes. Même si les victoires ne sont pas au rendez-vous, la POSITIVITE et l’APPRENTISSAGE y étaient bel et bien !

 

Prochaines échéances WINDMILL en juin et la phase retour des championnats suisses début Juillet à Zurich, contre FABulous pour West 2 et contre Crazy Dogs pour West 1 (un air de déjà vu ?).

 

Sunrise ? SUNSET

Grisons ? NYON

Green Tea ? SUNNY D

All the best FROM THE WEST!!!

 

W comme WEST

Elliott a dit de faire attention de ne pas mettre plein de cleats moches sur la photo 🙂

 

 



Ce week-end, nous sommes allés tester le nouveau format du tounoi HiNoon à Kerns, petit village suisse allemand Nidwaldois (berceau de l’équipe des Hijacks), à savoir des matchs en indoor sur non pas 1 (autrefois midi à minuit) mais 2 jours. Un tournoi normal, quoi.

 

Au rendez-vous : un magnifique soleil, un super accueil, des cools équipes, des équipes jeunes de quoi vous foutre un sacré coup de vieux : « heu, elle a 11 ans la fille qui balance des flicks là ? », « Oh là stop mais ça court trop là ! ». (Heureusement, qu’il y avait les Wombats).

 

Et pis au rendez-vous des fous rires, des pizzas et des drôles de dessins, une fête dans un cabanon, une beer race affreuse que tout le monde a fait au moins une fois (il fallait bien remplacer les joueurs absents des autres équipes) et que je sais même plus si on a gagné (je crois)! Après deux fois, j’ai arrêté de comprendre, et je dois plus être la seule. Et pis bien-sûr une nuit en bunker bien agitée comme on les aime!! 

 

Pas au rendez-vous l’équipe de Freespeed, mais désireux de travailler notre jeu et nos courbatures, certains de nos joueurs ont été contents de renforcer l’équipe d’Eliane en multipliant les matchs. Le dimanche, nous ne formons carrément plus qu’une seule équipe (elle se retrouve malheureusement seule) qui joue pour deux et ça donne plein de temps de jeu, en veux-tu en voilà, tiens-en encore, non merci j’ai trop mal, mais oui allez encore un coup !

Et ça fait aussi qu’on s’améliore, qu’après des premiers matchs peu glorieux notre jeu devient plus propre ! L’évolution est vraiment jolie à voir, tout le monde s’applique et fait de très belles choses autant en offense qu’en defense ! Et ça fait aussi un formidable weekend de fitness pour bien débuter la saison.

Je pense que chacun a joué environ 10 à 15 matchs ce weekend, alors vraiment difficile de me rappeler ce qui a été perdu ou gagné et ce sous quel nom d’équipe (surtout que le match aller-retour ne finissaient pas toujours pareil). Wombat et Scorillaz nous ont particulièrement donné des matchs difficiles, mais le reste se divise en victoires ou défaites à peu de points près. Le classement final m’est inconnu, mais Fly high termine 5ème et le pickup est hors-classement.

 

Spéciale bravo à Emily qui a magnifiquement bien joué pour son premier tournoi ! Chapeau à Etienne, ça c’est un gars qui sait boire, non d’une pipe, et pis à notre grande party winneuse Val qui a tout donné (non, on ne lui on veut pas denous avoir tous réveillés en pleine nuit avec son doux accent africain).

 

Et merci à tous pour ce beau weekend !!

Noé

PS : Attention, un foam roller peut fortement abimer une voiture si elle roule dessus.

 

 

 

FlyHigh 2 renforcée par Annie-Claude (coach de l’équipe 1) a joué le magnifique tournoi de la Team Sudsee, au bord du lac de Constance.

Ce tournoi est vraiment au top à tous niveaux : 4 magnifiques terrains d’herbe bien grasse, un lac, des places de camping juste à côté des terrains, de la gastronomie allemande à profusion, une silent party avec plein de pop allemande. Bref, c’est un tournoi que FlyHigh affectionne, avec une participation annuelle, de l’équipe 2 depuis 3 ans.

 

Cette année, FlyHigh 2 termine 14ème. Le samedi, 2 matchs perdus à l’universe (contre #ADA, un pick-up des Sesquidisus et contre Hechte, vers Kaiserslautern) et une petite branlée (mais assez focus) par les futurs gagnants du tournoi (Disconnection de Freiburg) nous font aller droit en pool basse.

 

Du coup on finit les matchs tôt (pas de cross-over), on va se baigner en équipe, on pisse dans le Boden See et on ronfle sur la plage. Et ouais on est classe.

La beer-race fût assez intellectuelle et ne vit pas de victoire lausannoise. Bizarre.

La silent-party prévue pour soirée a commencé après une bonne partie de Pengo-Vortex ou Linda de FAB-Mixed a brillé par son non-talent.

 

Ce non-talent au jeu à boire ne l’a pas empêché d’être fin reveillée dimanche matin sur le terrain contre nous. Nous n’avons pas réitéré de victoires sur eux, comme lors des derniers championnats suisses. On n’est pas reveillés, on est même un petit peu ridicules et on perd.

2ème match contre Parkscheibe de Berlin gagné 10-8 et vraiment vraiment cool

3ème match perdu assez sévèrement contre Pull Doggs (une université allemande)

 

Fin de week-end dans le lac, au McDo puis devant la finale de l’Euro de foot.

 

J’aime l’ultimate, j’aime FlyHigh, j’adore la Sudsee Cup!

Mixed Championship 2016

Final Round

Lausanne, 24-25 September 2016

 

Saturday 24 September : 11h30 – 19h45
Sunday 25 September: 9h30 – 17h00 (ceremony at 16h30)

Centre Sportif Régional Vaudois, Route du Jorat 200, 1000 Lausanne

 

Maps

Simplified access plan

Centre Sportif Régional Vaudois, Route du Jorat 196, 1000 Lausanne

 

Map of the sport center

 

Fields 1 to 6 : games

Around the fields you will find spaces to warm-up

 

It might be chilly up there (1’000m elevation), so bring warm clothes for breakfast and diner.

 

 

 

Informations for the players

Bunkers

Bunkers will be available Friday and Saturday nights. They are located in the centre of Lausanne (2 different bunkers : bus stop Motte and bus stop Prélaz).

For both bunkers, public transportation will get you there and back in less than 45 minutes and cars in about 20 minutes.

Bunkers will be attributed to teams before the week-end, based on advanced registration (by team captain).

The price is 16 CHF/person/night. It is expensive but it is what Lausanne charges us for the use of the bunkers. We don’t make profits on bunkers (only on beers 🙂 )

 

 

 

Breakfasts

Saturday and Sunday mornings, we will treat you with a delicious and generous breakfast, FlyHigh-style, with fresh bread, eggs, bacon, crepes, peanut butter, fresh fruits, all along with the regulars.

 

Do not forget plates, cups and cutlery: eco-tourney!

 

Saturday breakfast will be served between 8h30 and 10h

Sunday breakfast will be served between 7h30 and 11h

 

 

Breakfast will be served with advanced registration (from your team captain), for a price of 7 CHF/person

 

 

Buvette and food all day long Saturday and Sunday

 

 

Saturday night diner

Probable menu will be steaks / vegetarian alternate, served with vegetables, along with couscous, green salad and probably a small dessert.

We will cook it ourselves, directly at the fields.

Bring a good knife for the steaks 🙂

 

Diner will be served starting at 7pm until we have no food left

Diner is planned only for the people who ordered in advance (see with your team captain).

Price is 10 CHF/person.

 

 

Game schedule

 

Salut,

 

Aujourd’hui pour vous et votre francophilie avérée, j’ai interviewé les joueuses francophones de la sélection nationale féminine suisse qui s’envolera pour Londres cet été 2016.

 

Cette équipe, finaliste lors des EUC de Copenhague, a été un peu remaniée depuis 2015, notamment dans le coaching, avec les départs d’Emily Wisnosky et d’Elliott Murray, les 2 coachs non-joueurs associés à Angie Ullmann. Ils sont remplacés par la joueuse Leonie Lendenmann.

Mais le cru 2015 a de grandes ressemblances avec de celui de 2016, la majorité de l’équipe était à Copenhague.

De nombreuses joueuses expérimentées et talentueuses continuent à faire leur boulot (Olivia Hauser, Isa Güttinger, Claudia Strehler et Laura Niederhauser notamment) tout en apportant leurs conseils aux jeunes recrues (Maddie Koechlin, Reah Schempp).

 

Le soutien entre les joueuses et la cohésion d’équipe sont forts. Ces choses manquaient peut-être aux équipes Lotus (sélection Women nationale représentant la Suisse lors des championnats européens des clubs avant 2014, quand le championnat suisse Women n’existait encore pas) de l’époque. La barrière linguistique français/allemand, voire suisse-allemand semble également être un problème résolu.

 

Après plusieurs entraînements sérieux, le premier test grandeur nature de la Nati Women a eu lieu début avril 2016 à Bâle, lors de la Nations Cup, tournoi qui réunissait les sélections nationales irlandaises, italiennes, autrichiennes et allemandes. Les 5 équipes ont joué un round-robin qui s’est soldé par une victoire allemande. Les Suissesses ont pris la 4ème place.

La Nations Cup II, à Darmstadt début Mai, a offert un entrainement et match de préparation à la Suisse contre l’Allemagne.

Les filles suisses ont profité de ces week-ends pour travailler et pour mettre le doigt sur leurs lacunes : quelques problèmes dans le collectif, des passages à vides.

Tout ceci sera à corriger et à re-tester lors du Windmill début juin à Amsterdam.

Il faudra aussi d’ici-là mettre un terme aux fautes personnelles inadmissibles à un tel niveau (lancers faciles ratés et drops pour ne citer qu’eux).

 

On the Road to London….

https://ultimate.ch/nationalteams/roadtolondon/

 

Nos 3 FlyHigh

Florence Windler – 22 ans – originaire de Nyon

Parcours et palmarès en club : J’ai commencé ma « carrière » de joueuse de frisbee après avoir perdu un pari. L’ambiance des premiers championnats suisses et les finales Open dans le Stade de Colovray à Nyon ont suffi à me convaincre de continuer. Après quelques saisons avec les Mange-Disques de Nyon, j’ai commencé à jouer avec FlyHigh. ors de ma première saison avec Lausanne, nous sommes montés en 1ère ligue, les 2èmes et 3ème années on finissait 3èmes et en 2015, on termine 2ème

Parcours en sélection nationale  : Copenhague fût ma première année en sélection nationale, quelle expérience, quelles émotions! Première fois Tom’s Tourney, deuxième place. Première fois Windmill… troisième place. L’année dernière, malgré le nombre de finales non gagnées, a été pour l’instant ma meilleure saison de frisbee!

L’avis de la rédaction « On a toujours vu en cette jeune joueuse la vitesse, la facilité d’exécution et l’audace. Ses progrès sont notables d’années en années et toute l’expérience qu’elle engrange auprès de ses ainées ne présage que du bon pour la suite. »  

Yannick Galland – 35 ans – originaire de Lausanne


Parcours et palmarès en club
 : J’ai débarqué avec une amie à l’entraînement de FlyHigh un mercredi pluvieux d’octobre en 2007. Ensuite, les saisons se sont enchaînées : en mixte tout d’abord avec FlyHigh où on a terminé 3èmes en 2008 et 5èmes en 2009. Ensuite, ayant déménagé à Berne, j’ai poursuivi à FAB pendant 2 saisons où je ne sais plus trop nos résultats mais certainement pas aussi bien que ce qu’ils ont fait ces dernières années.

Hormis un détour par Zürich en 2014, quand les filles de ZUF m’ont proposé de les renforcer pour les WUCC 2014 de Lecco, je suis revenue aux sources, à Lausanne, depuis 2012 avec un FlyHigh qui ne cesse de grandir tant par le nombre que par la qualité.

 Parcours en sélection nationale  : J’avais bien croché à l’ultimate et sachant que mes belles années sportives n’allaient pas durer éternellement, je me suis inscrite aux try-outs de Lotus pour participer aux WUCC de Prague en 2010. J’ai eu la chance d’être sélectionnée sachant qu’à part des lay-outs de volleyeuse et courir en longue dans la end-zone (la seule zone du terrain ou il n’y a pas besoin de refaire une passe après!!), je ne savais pas faire grand-chose. On terminera 21èmes cette année-là.

L’année d’après, participation avec la Nati à Maribor, un bon début, un magnifique match gagné universe contre les Allemandes (qui finiront 1ères) mais une fin de tournoi où on perd en intensité, bilan, 6èmes des EUC.

A nouveau avec Lotus en 2012 à Bordeaux aux EUCX, on terminera 3èmes.

Et finalement, l’année passée avec la Nati, on devient vice-championnes d’Europe! Yihaa! Une belle victoire d’équipe!

L’avis de la rédaction «La principale qualité de Yannick est son sens inné du jeu, lui permettant en défense de nombreux poachs intelligents et efficaces et en attaque du soutien à ses co-équipières en tous temps. Vitesse et combativité sont également en rendez-vous. Bref, une joueuse qu’on aime regarder.»

Constance Rancourt – 28 ans – Originaire du Québec


Parcours et palmarès en club
 : « Je joue dans des équipes compétitives depuis près de 6 ans. En 2011, j’ai commencé à jouer avec Mystik, une équipe de Montréal. J’ai toutefois participé aux Championnats Canadiens avec Vintage (équipe Master féminine de Montréal) en tant que pick-up. L’été suivant, j’ai joué pour le club-mère de Mystik, Storm puis les deux années suivantes pour Nova, une équipe féminine hyper talentueuse du Québec.

En 2015, mon copain et moi avons immigré en Suisse. Depuis je joue du côté obscur du ultimate… dans le mixte! FlyHigh Lausanne est plus qu’une équipe, c’est une famille d’adoption. »

Parcours en sélection nationale : « L’année dernière, je ne me suis malheureusement pas présentée aux try-out de l’équipe nationale, par manque de temps je crois… Je m’en suis vraiment mordu les doigts quand je les ai vues jouer à Tom’s Tourney. Le féminin me manquait; les cris aigus, le vernis à ongles, une place plus importante sur le terrain et …ouais, moins de garçons qui puent !!! Bref, cette année je ne voulais pas manquer ma chance. »

L’avis de la rédaction « Cette joueuse est toute petite par sa taille mais immense par sa vitesse et son énergie, sur le terrain comme sur la sideline »

 

 

D’autres clubs suisses sont également fournisseurs de Francophones :

 

Eliane Lehmann – 23 ans – originaire de Nyon – joueuse de Freespeed

Parcours et palmarès en club : « 4 années chez les Mange-Disques de Nyon. Entre deux, 1 année chez Flying Saucers de Lucerne. Depuis 2 ans chez FlyHigh à Lausanne et actuellement pour une année avec Freespeed à Bâle. Non, on ne peut pas  dire que ce soit constant mais c’est enrichissant!  »

Parcours en sélection nationale : « J’ai d’abord été sélectionnée en tant que « practice player » mais depuis février, j’ai gagné ma place dans l’équipe. Yeah!  »

L’avis de la rédaction « Joueuse timide et discrète mais qui fait le boulot. Sa première sélection ne doit surtout pas l’empêcher de se lâcher sur le terrain. »  

 

 

Fanny Deslandres – 28 ans – originaire de France – joueuse de DC Panthers Berne 

Parcours et palmarès en club : « J’ai commencé à jouer en 2007 avec le club naissant de mon école d’ingénieur à Angers, en France : les Flyin’ Gardners. Nous rencontrions souvent les équipes nantaises (les joueurs de Polytech’ avec leurs beaux mollets…) et avions participé aux championnats universitaires. Je retrouve encore sur les terrains des joueurs rencontrés à cette époque.

Au gré de mes stages, j’ai eu l’occasion de lancer des disques avec des équipes assez variées : WAF ! de Wageningen aux Pays-Bas, Chiba University près de Tokyo, Freez Bichiks à Saint Denis de la Réunion…

Les choses sérieuses ont commencé en 2011 à mon arrivée en Suisse où j’ai intégré FlyHigh Lausanne. Le foehn farceur m’a portée jusqu’à Berne et son Disc Club Panthers, avec qui je joue depuis fin 2013. Les Panthers étaient devenus champions suisses à l’automne 2013, gagnant leur ticket pour Lecco. J’ai eu la chance d’y participer sous couleurs bernoises. Nous avons ensuite doublé le titre de champions suisses à l’automne 2014.

Ponctuellement, je rejoins avec plaisir les rangs d’autres clubs suisses, comme les femmes de FABulous pour les EUCF à Wroclaw l’automne dernier. »

Parcours en sélection nationale : « Mon premier championnat international, je l’ai joué en mixte et sur sable aux couleurs des Iles européennes unies (pour qui j’avais d’ailleurs fait le maillot) à Calafell en 2013. J’admire dans notre sport cette possibilité donnée à des joueurs motivés d’aller affronter les sélections officielles juste pour l’amour du jeu. Je me suis retrouvée de l’autre côté du terrain en 2015 à Dubai, portant le maillot de l’équipe suisse mixte.

C’est en tant que « practice player » que j’ai débuté mon parcours dans l’équipe nationale féminine en 2015. Invitée aux entrainements, chance m’a été donnée d’apprendre beaucoup et de m’investir dans l’équipe. Vers la mi-saison, mon statut évoluait vers celui de joueuse sélectionnée. J’ai eu beaucoup de plaisir à participer à l’aventure de Copenhague l’été dernier. »

L’avis de la rédaction «Ses mains semblent aimantées et son enthousiasme débordant, elle est une base solide de l’ambiance d’une équipe » 

Natalia Baumann – 24 ans – Originaire de Genève – joueuse de DC Panthers Berne

Parcours et palmarès en club : « J’ai commencé à jouer à l’Ultimate en 2011, dans le club des Wizards à Genève. Je suis ensuite passée à Berne en 2013 ou j’ai intégré l’équipe mixte Panthers COED. Cette année-là, nous avons remporté le titre de Champions Suisses mixte et ainsi le spot pour la participation aux WUCC. L’année suivante, nous avons donc participé aux WUCC 2014 à Lecco en Italie ou nous avons remporté la…. 41ème place. L’équipe a néanmoins défendu son titre de Champions suisses mixte l’année suivante, pour finalement redescendre en ligue B en 2015… »

Parcours en sélection nationale  : « J’ai intégré l’équipe Nationale Suisse Féminine en 2015 avec laquelle j’ai participé aux tournois de préparation (Tom’s Tourney et Windmill) ainsi qu’au championnat d’Europe à Copenhague. »

L’avis de la rédaction «Jeune joueuse encore en pleine progression, elle est encore là pour apprendre» 

 

 

Pas dispo pour interview :

Madeleine Koechlin – originaire de France – joueuse des Wizards

SunDisc 2016

Playa and weather at Sundisc 2016

On the weekend of 9/10 April, 2 FlyHigh, Ulrike and Julien, participated to a small HAT tournament on a lovely (albeit windy) beach in Cagliari, on the island of Sardinia.

As is common for HAT tournaments, the closer you get to the tournament site, the more players you start to meet  – they can either be identified by their sticker-decorated Nalgene bottles, their plastic sunglasses or (dead give-away) a disc dangling from their backpack.

After a sticker-aided hunt for your teammates during the welcome party (each team had a distinctive sticker as identifier), Saturday morning started sunny, yet windy. The games were great fun, even though the points were long and exhausting. The fact that many games ended very close, or more often than not on a Universe point, showed that the organizer did a great job of mixing the teams – by the way, the participants were a fun shake of Italian, British and German players with some additional international flavors added to the mix.

The wine-race at the beach as usual went to the most creative participants – but the option of winning a wild-card for the final was well used by my teammates – yeah Lindsay and Mike!

The fun and easygoing vibe translated to the dinner and party, which included the usual limbo session, massage chains and crazy dancing accompanied by big smiles and various stages and forms of sunburn (Julien was a big contender for “fanciest sunburn”).

Julien's team at SunDisc 2016

Julien’s team at SunDisc 2016

The games continued on Sunday under a sunny sky – but the wind remained a big participant in the games, leading to an interesting final (no FlyHigh participation there, since Valerie was missing).

High five to the Sundisc organizers for putting together such a fun tournament and a recommendation to the new and old FlyHigh players to have a look at this tournament next year.

Cheers,

Ulrike

 

 

3 tournois Hat mixtes, 3 surfaces, 3 saisons

 

 

EX ON THE BEACH – Beach – Excenevex (France) – Organisé par Wizards Genève

Fin d’été

Particularité : pierrade à volonté après la Malibu-race dans le Lac

Famous party winners : Thierry de Tymowski – Budwig – qui a passé les 2 dernières heures de sa soirée avec les locaux, mais plus un seul joueur de frisbee et Chris Windler – FlyHigh – alors qu’il n’avait même pas 18 ans

 

FLYING DAHU – Indoor – Le Landeron – Organisé par Budwig Neuchâtel

Hiver

Particularité : Raclette à gogo le Samedi soir et un seul terrain pour plus de convivialité

Famous party winners : Valentine – FlyHigh – coachée par Chelm – Moustix – une belle victoire en duo alors que le reste de la salle, en duo également, se galochait

 

 

FORCE LAKE – Outdoor – Lausanne – Organisé par FlyHigh Lausanne

Fin du printemps

Particularité : des cadeaux aux joueurs très très sympas et une grosse surprise pendant la fête

Famous party winner : Gaëtan Masson – Friz’bizontins – après ça, il s’est mis en couple et a arrêté la fête (mais pas la bière)

 

 

 

 

AVIS DE RECHERCHE

Selon nos informations, personne n’a encore fait le Grand Chelem, soit gagné les 3 tournois (toutes années confondues, depuis 2012)!

Si vous en connaissez un ou une, merci de le/la dénoncer à la rédaction !

Sinon,

Sont nominés pour une potentielle victoire en 2016 :

Benjamin « Benji » Schaub – FlyHigh – le barbu ténébreux a fait le doublé Lausanne/Neuchâtel en 2015 mais le sable lui fait encore défaut

Benji – lui reste à gagner : Ex On The Beach

Lucas « Tatiana » Dupuis – Wizards – 6 ans après avoir gagné le Dahu lorsqu’il était encore puceau dans ce sport (2008), il remporte EOTB

Lucas « Tatiana » – lui reste à gagner : Force Lake

Samantha Oswald – FlyHigh – la douce Canadienne semble être devenue une vraie lausannoise, n’aimant pas trop chausser ses baskets d’indoor

Sam – lui reste à gagner : Flying Dahu

Julien « Breton » Le Clec’h – FlyHigh – l’homme du beach et de la bière a gagné Force Lake en 2013 et 2 fois Ex On The Beach, ou il a également trouvé l’amour qui l’a fait immigrer à Lausanne

Julien « Breton » – lui reste à gagner : Flying Dahu

Pour la PARTY, est nominé

Chaû « Chaud » Tranquy – Dahultimates – sa pudeur n’a d’égale que sa sobriété. Il faut croire qu’autour du lac Léman, on aime son style nature car seuls les Neuchâtelois résitent encore à lui accorder le prix de la fête

Chaû – lui reste à gagner la party du Flying Dahu

Par définition, on ne donne pas de prix de la party à un organisateur, sinon Xavier « Boloss » Von Aarburg des Wizards et Julien « Breton » Le Clec’h de FlyHigh seraient les ânes sur qui parier pour 2016 !

Xavier « Boloss », Wiz organisateur de Ex On The Beach – a déjà remporté les partys du Flying Dahu et de Force Lake

Julio El Clec’hos – FlyHigh, organisateur de Force Lake – a déjà remporté les partys de Ex On The Beach et du Flying Dahu

Qui pour les challenger en 2016 ?

Les dates des autres tournois ne sont pas encore connues mais Force Lake vous attend les 18 et 19 Juin prochain!!

Ouverture des inscriptions le 16 février sur http://flyhigh.ultimate.ch/forcelake/!!

 

 

EDIT : Flying Dahu les 19-20 Novembre 2016 / EOTB probablement le 10-11 Septembre 2016

 

Paolo, 29-year-old  EPFL post-doc at EPFL in environmental engineering from Italy, was chosen by FlyHigh to be « the voice of the beginners ».

This summer, we have rapidly seen him as “hooked” : always present at practice on Mondays (practice open to everyone), then helping us the whole week-end we organized a phase of the mixed Swiss Champs, coming for the team dinner afterwards, then integrating the Wednesday practices after the championships when it was open to everyone, which allowed him to play the Autumn league (and be in the Finals next Monday…)

So we wanted to know more about him :

Hi Paolo!

WHY DID YOU TRY ULTIMATE?

I always had the feeling that Ultimate was a lot of fun and I really liked that you can play it anywhere. Moreover, it’s cool that it combines the technical skills for the throw with the physical skills to run and catch. But I had never tried. Last June I was just arrived in Lausanne and wanted to try something new. So, with no hope, I told myself « let’s see if there’s anybody playing Ultimate from time to time… »

… and to my great surprise there were BOTH a nice and detailed website and an up-to-date facebook page! A real team, not just a pick-up! I could not believe it. I wrote an e-mail to the « FlyHigh » and was told to just join in the following monday. Fantastic.

HOW WAS YOUR FIRST PRACTICE?

So the following Monday I showed up and was again very surprised: more than 40 people were there to play! At some point I was told: « go in the stack ». Stack?… where is it?… I didn’t really get it and started running around randomly in the field, also causing a few picks! Then Ulrike and Stefano took care of me and started explaining the principles of the stack. Which I always like to summarize with a rule of thumb for beginners: when you have no idea what to do, just stay in the middle.

In the end I really liked the entrainment, and decided I wanted to put energies in this new activity. So I went to buy cleats – a nice horrible mixture of orange and purple stripes which many people noted the following week (ah you have new cleats right? Nice color ihihih… ). I felt involved.

After a few weeks I realized that MANY THINGS I THOUGHT ABOUT ULTIMATE WERE TOTALLY WRONG.

Like:

Well ok there’s some running involved, but it can’t be a strenuous sport

I guess you can’t play when it’s windy or rainy

Uh there’s quite some running, so matches must be short, maybe a total of 45 minutes.

People can’t play for two hours and then start with another 1-2 hours of fitness

People won’t take it too seriously :=)

ANY PRECISE GOALS?

After all, I just have one goal: to have fun. This means to me improving my skills, playing regularly and possibly reaching a level that will allow me to play in a tourney. But also getting to spend time with the team. I am a sociable person and I like a lot doing things together. I am just a bit slowed down because I can’t speak a decent french yet and don’t want to force people to switch to english. At least I put some effort in learning people’s names, so the other day I could firmly say « Sophie you forgot your disc! » « …my name is Florence… »

Thank you Paolo and Welcome to FlyHigh!